Estompée

Sur une porte, le souvenir d’une peinture. Comme un tableau de colorsandpastels.

La chatière

Entrée strictement réservée au chat !

Sur la porte

Sur la porte bleue, au début de la rue, juste en entrant dans la ruelle : Nocturnes de Montolieu

Le ciel de Montolieu

Dominant une placette, un jardin se devine au delà de grille.

N’est-ce pas que cela donne envie de pousser la porte ? Pour voir, tout simplement. ;) 
 

Jeux d’ombres

Les ombres dessinent au sol les détails des rebords de toits. Les tuiles édentées mordent le sol ou le mur, c’est selon. Les ombres dessinent sur les murs…

A la fenêtre

A la fenêtre personne, mais…

L’envol

Arrivée à Montolieu. Sur la placette, sous les platanes, une sculpture… originale.

 « L’Oiseau, de tous nos consanguins le plus ardent à vivre, mène aux confins du jour un singulier destin. Migrateur, et hanté d’inflation solaire, il voyage de nuit, les jours étant trop courts pour son activité. Par temps de lune grise couleur du gui des Gaules, il peuple de son spectre la prophétie des nuits. Et son cri dans la nuit est cri de l’aube elle-même cri de guerre sainte à l’arme blanche.

Au fléau de son aile l’immense libration d’une double saison et sous la courbe du vol, la courbure même de la terre. L’alternance est sa loi, l’ambiguïté son règne. Dans l’espace et le temps qu’il couve d’un même vol, son hérésie est celle d’une seule estivation. C’est le scandale aussi du peintre et du poète, assembleurs de saisons aux plus hauts lieux d’intersection.

Ascétisme du vol L’oiseau, de tous nos commensaux le plus avide d’être, est celui-là qui, pour nourrir sa passion, porte secrète en lui la plus haute fièvre du sang. Sa grâce est dans la combustion. Rien là de symbolique simple fait biologique. Et si légère pour nous est la matière oiseau, qu’elle semble, à contre feu du jour, portée jusqu’à l’incandescence. Un homme en mer, flairant midi, lève la tête à cet esclandre une mouette blanche ouverte sur le ciel, comme une main de femme contre la flamme d’une lampe, élève dans le jour la rose transparence d’une blancheur d’hostie.

Aile falquée du songe, vous nous retrouverez ce soir sur d’autres rives!

Les vieux naturalistes français, dans leur langue très sûre et très révérencieuse, après avoir fait droit aux attributs de l’aile « hampe », « barbes », « étendard » de la plume; « rémiges » et « rectrices » des grandes pennes motrices; et toutes « mailles »

Extrait – Saint John Perse

Calligraphies

J’ai cru, tout d’abord, apercevoir une marelle, dessinée à la craie sur le sol de la rue. Eh non !Montolieu – Aude

Volets graphiques

A Montolieu, le village des livres.

Là haut sur la montagne

L’était un p’tit chalet… sur la route, en allant vers Montolieu

Eclats de Mots

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

Le journal de Perlette

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

voix de l'oubli

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

Oxymoron fractal

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

colorsandpastels

Couleurs intérieures

Bonheur du jour

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

almanachronique des villes et des campagnes

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

J'ai descendu dans mon jardin...

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

RV CONTE

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

VALERY LORENZO

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

Le Jardin d'Aime Haut

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

Elisabeth Baysset

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

Les carnets de Mathilde

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

Espaces, instants

Une envie de vous faire partager ce qui m'entoure... et le monde est vaste, n'est-ce pas !

La photo du jour

Pour l'amour de la photo!

Déblogue

Voir, sentir, goûter, toucher, ouïr Comment peut-on dire que la vie n'a pas de sens ?

Les beautés de Montréal

J'ai toujours cru que, par la beauté des mots, on pouvait changer le monde (Armand Gatti)